Jean Racine à Paris

 

 

 

 

 

 

Racine

Nos conférences sont ouvertes à tous et gratuites

 

Jeudi 7 juin 2018 à 18h

RACINE à Paris “en son particulier”

Livre écrit par Catherine Echalier

https://racineaparis.wordpress.com/

Après une formation exceptionnelle, janséniste et rigoriste, à Port-Royal, l’orphelin  découvre, à Paris, le théâtre et la passion. A quelques années près, il ne quittera plus la capitale, et même ses restes seront finalement déposés à Saint-Etienne du Mont…

Il s’éprend follement d’une belle comédienne de la troupe de Molière, à qui il l’enlève et avec qui il se brouillera durablement. Les deux amants triomphent ensemble dans Andromaque et cela décide de sa vocation d’auteur de tragédies.

Deux ans plus tard, la belle Du Parc  meurt soudainement. Il ne l’oubliera jamais.

Cet amour le hante et Racine écrit alors  une série de magnifiques tragédies, y déclinant  toutes les formes de la passion, jusqu’à la folie de Phèdre. Contrairement à l’opinion habituelle de la critique, ces tragédies sont imprégnées, à l’évidence, des sentiments de l’auteur. La découverte, dans  son inventaire post-mortem, d’un article particulier, rassemblant un de ses costumes de jeunesse  et plusieurs robes de chambre à usage de femme, viendra confirmer la fidélité de son attachement.

Ses oeuvres séduisent le Roi, Mme de Montespan, puis Mme de Maintenon et toute une élite intellectuelle. Il s’établira désormais, entre Racine et Louis XIV une relation réciproque d’admiration.  Or, c’est le moment, inattendu, où Racine cesse d’écrire  des tragédies. Alors que s’amorce son retour au Jansénisme, il se marie… Le Roi le nomme à son service, en qualité d’historiographe.

Durant toutes ces années, Racine a séjourné à  Paris ; devenu responsable, d’une nombreuse famille, notre auteur devra  déménager 14 fois !  Par ses activités et déplacements  il nous fait ainsi découvrir  ce  Paris resté médiéval qui fait éclater sa vieille enceinte, mais également de magnifiques nouveaux hôtels particuliers où se rencontre la bonne Société. De plus, il nous fait revivre tous les grands événements de cette époque, comme l’entrée à Paris du jeune Roi et de la Reine, espagnole, MarieThérèse,  le procès et le supplice de la Voisin, ou la Révocation de l’Edit de Nantes.

par Catherine ECHALIER

Ancienne Présidente de notre Association