L'art et la manière

 

 

L art et la manie re2

Représentations des humanités préhistoriques du Jardin des Plantes

à l'Institut de paléontologie humaine

Conférence de Arnaud Hurel,

Département Homme Environnement
Muséum national d'histoire naturelle


La rencontre avec des restes d’un homme fossile apparaît comme datée et située, c’est-à-dire propre à une époque, à ses représentations collectives, dans ses connaissances scientifiques et son imaginaire.
La reconnaissance de la préhistoire au XIXe siècle lance alors le processus de construction d’une image des Préhistoriques par les scientifiques et par le grand public. L’homme fossile renvoie découvreurs et commentateurs à leurs systèmes personnels de représentation des origines de l’Homme
Dans le dernier quart du XIXe siècle et au début du XXe siècle, se fixe ainsi pour plusieurs décennies une image ambivalente des hommes de la préhistoire, dont les statues du Jardin des Plantes et les bas-reliefs de l’Institut de paléontologie humaine rendent compte selon des programmes différents, voire opposés.

Le 9 mai 2019 à 18h

Nos conférences sont ouvertes à tous et gratuites